John Partridge sur la richesse, la richesse et la 2ème maison, partie 4

Ceci est la partie 4 de la série en 5 parties, John Partridge sur la richesse, la richesse et la 2ème maison. Partridge explique comment le thème de naissance montre si l’on va faire de l’argent équitablement ou par des moyens détournés. Ceci est extrait du livre de John Partridge de 1692,Mikropanastron, Or, an Astrological VADE MECUM, Chapitre 5, « De la richesse et de la richesse, le jugement de la seconde maison, » pages 113-114: PROP.III

Le gain de richesse des autochtones par Juste ou Injuste signifie?

Le jugement de ce particulier aussi, est tiré de la position et de la qualité des Significateurs, qu’ils soient bons ou mauvais, et ce Significateur est appelé bon ou bienveillant, qui est placé dans les dignités d’une bonne étoile, bien que de sa propre nature il soit mauvais – quand les bonnes planètes sont Significateurs, et non affligé avec les Rayons Malins de Saturne ou Mars, et en liaison avec toutes étoiles fixes violentes, il montre aux autochtones qu’ils gagneront des Riches par les voies légitimes ;-Mais si une Étoile Malveillante est Significateur, et non induite de Rayons Bienveillants, elle montre le contraire ; surtout si c’est une des Étoiles Supérieures, et qu’elle soit Rétrograde ou Combustible.

Si une planète chanceuse est Significateur, et pourtant placée dans les dignités d’un malin ; elle montre à l’Amérindien à s’enrichir par des moyens légaux et illégaux ; si elle est rétrograde ou brûlée, elle est la même ; de même si un Malveillant est Significateur, et pourtant placée dans les dignités d’une bonne planète, elle signifie la même :-La vérité de tout est donc que si les deux Infortunes Saturne et Mars, ou l’une ou l’autre d’entre elles s’avère être Significatrice de substance, et forte ; et qu’il y a d’autres arguments de grandeur dans la Nativité, et les deux Infortunes sont les étoiles les plus puissantes parmi elles, affligeant les fortunes Jupiter ou Venus de Signes de feu ; l’Autochtone ainsi né sera Prodigieux dans sa fortune, s’étendant de tous côtés autour de lui, et ne posant pas de Questions de Conscience ; mais, per fas aut nefas, il plaît à son humour c’est le sien; parfois c’est une question d’équité, d’autres fois pour la Nécessité, Religion, de sa propre Sécurité, etc.au contraire, si Jupiter ou Vénus sont des Significateurs de Richesse, et libres des Rayons malades de Saturne et de Mars, et dans leurs Dignités Essentielles, ou le Soleil bien placé et heureux en conjonction ou en bon Aspect du Seigneur de l’Ascendant ; l’Autochtone est juste, miséricordieux et détesté de toute action injuste de base.

Beaucoup plus de règles sont fournies par les Anciens dans le jugement de cette Assemblée, qui, parce que je les juge plutôt lourdes qu’utiles, je les omet ici, et je pense que cela est suffisant, si on y réfléchit bien.